Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 00:00

 


67401982_p

 


Troisième participation après quelques semaines d'absence. J'ai eu du mal à trouver l'inspiration mais j'ai un peu insisté cette fois parce que je n'avais vraiment pas envie de laisser passer cette photo en couleur ! 


Les règles du jeu :


Chaque semaine Leiloona  poste une nouvelle photo de la galerie de Kot. On s'en inspire pour écrire un texte. Ni genre, ni formes imposés. La publication se fait tous les lundis en début de journée, histoire de commencer la semaine par de la lecture ! 

 

rue




 

Fugue


C’est là qu’on l’a retrouvé, ce dimanche matin de février. Allongé derrière cette grille rouillée. Il devait être passé par là tard dans la nuit. Ce quartier est tellement mal famé ! Les vieux escaliers qui n’en finissent pas sont le repère de tous les dealers du coin. Il avait dû longer ce café miteux où se réunissent les poivrots le samedi soir. On l’avait cherché partout avant de venir voir par ici, au milieu de toute cette crasse. On s’était souvenu qu’il était né au dessus du café et qu’il avait dû penser qu’on ne le chasserait pas s’il revenait. Ca faisait plusieurs jours qu’on parcourait la ville à sa recherche. 


Pourquoi ne rentrait-il pas ? Je pensais qu’après un jour ou deux il se repointerait à la maison comme si de rien n’était. Moi, j’avais déjà presque oublié pourquoi je l’avais engueulé. C’est qu’il est collant et imprévisible mais je l’aime tant ! D’accord, il avait voulu me donner une leçon, mais après cinq jours, ça devenait inquiétant. Et si je ne le revoyais plus jamais, je ne le serrais plus dans mes bras ? Il était peut-être parti avec une autre ? Une droguée qu’il avait suivi dans ces quartiers pouilleux ! 


J’avais appelé mes parents, en pleurs après trois jours. Il aurait pu lui arriver n’importe quoi ! Personne ne l’avait vu. J’avais peur qu’il ait eu un accident, qu’on l’ait brutalisé dans ce coin glauque, ou même qu’il soit mort de froid. Il n’avait nulle part où aller après tout ! 


C’est moi qui l’ai aperçu en premier dans ce recoin derrière la grille. Il était au milieu des détritus, des bouteilles d’alcools vides. Il y avait peut-être même des rats. Quand j’ai vu son dos au fond, cette tache blanche immobile, je me suis dit que le pire était arrivé… 



Mais non, mon chat, étendu comme un bienheureux contre le mur, mâchait un reste de poisson probablement trouvé dans les poubelles du café.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lilou 07/02/2012 08:14

Oh la surprise, j'ai pensé au petit copain puis un enfant mais le ton paraissait trop léger ! Très joli.
A tantôt

Petite Aurore 20/02/2012 10:20



Merci  



Jean-Charles 06/02/2012 15:17

On se laisse prendre ! Bien joué :D

Petite Aurore 06/02/2012 15:57



Merci, c'est gentil ^^



Olivia 06/02/2012 11:13

Je pensais à un chien... pas loin.
Sympa, ton texte ! :-)

Petite Aurore 06/02/2012 15:57



Ah pas mal ! Merci  



Leiloona 06/02/2012 07:05

Hé hé, on ne s'y attend pas ! ;)

Ah ces chats qui fuguent et qui inquiètent leur maître !
Je connais !

C'est du vécu pour toi aussi ?

Petite Aurore 06/02/2012 15:56



Non, même pas ^^ Mais j'ai un chien qui s'éclipse parfois quelques heures...



Présentation

Catégories

Sans titre

Sans titre-copie-2

blog

b

5

6

4

8

Recherche

Archives