Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 10:56

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

Phileas Fogg, gentleman anglais, parie avec les membres de son club qu'il fera le tour de la terre en 80 jours. Et, aussitôt, le voilà parti accompagné de son domestique Jean, un Parisien, dit Passepartout. Il devra être revenu à Londres, pour gagner, le samedi 21 décembre 1872 à 20h45 !

 

Soupçonné d'être l'audacieux voleur de la Banque d'Angleterre, Phileas Fogg va être filé tout au long de ses pérégrinations par le détective Fix qui ne peut cependant pas l'arrêter, le mandat d'amener arrivant toujours trop tard...

 

Les pays traversés, les multiples aventures, les stratagèmes employés pour contourner les nombreux obstacles, l'activité débordante de Phileas Fogg pour lutter contre le temps en ne se départant jamais de son flegme tout britannique, les personnalités de Passepartout et de l'obstiné Fix font du Tour du Monde en 80 jours un merveilleux roman, l'un des meilleurs de Jules Verne, dont le succès considérable ne s'est jamais démenti depuis sa parution en 1873.

 

 

Mon avis : 

 

C'était mon premier Jules Verne. J'hésitais à l'acheter ne sachant pas si j'allais apprécier ou non l'écriture de Jules Verne, je ne l'ai finalement pas pris. Et puis, comme par hasard, en fouillant le lendemain dans la bibliothèque de mes grands-parents, je tombe sur deux exemplaires du Tour du Monde en 80 jours auxquels je n'avais jamais fait attention !

 

Tout ça pour dire que je n'hésiterai plus à acheter un Jules Verne ! J'ai réellement apprécié cette lecture. Ce n'est pas que le suspens soit intense (on le sait qu'il va le finir son tour du monde) mais pourtant, on reste captivé du début à la fin du roman ! Cela tient aux multiples péripéties, au style piquant de Jules Verne aussi. 

 

Bon, je n'ai pas non plus trouvé tout parfait. Phileas Fogg, par exemple, a le don de m'énerver avec son impassibilité à toute épreuve ! Jules Verne aurait voulu en faire un robot qu'il ne s'y serait pas pris autrement ! (heureusement qu'il y a la fin dont je ne parlerai pas plus par respect pour ceux et celles qui ne l'auraient pas lu).

 

Non, l'âme du roman est portée par Passepartout (le seul français en plus ! Oui, je suis patriote ). Il est drôle, sympathique, attachant... Et puis, lui, au moins, il vit son tour du monde à fond ! Autre détail légèrement déplaisant : à la moindre difficulté, Phileas Fogg sort son argent et monnaye sa réussite (autrement dit : avec des sous plein les poches, tu es sauvé !). On en revient d'ailleurs à cela : Fogg s'en sort grâce aux sous, Passepartout grâce à son astuce !

 

Enfin, malgré ces détails, ce fut une bonne lecture que je conseille vivement !

 

 

♥♥♥


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Catégories

Sans titre

Sans titre-copie-2

blog

b

5

6

4

8

Recherche

Archives